je serai toujours la de Philippe Savin

Publié le par muriel

Résumé

Récemment affecté dans les Cévennes, le commandant Nathan Prieur espère un nouveau départ avec sa femme et ses deux filles. Mais de nouveau, il se retrouve confronté à l'horreur lors du meurtre abominable d'une adolescente.

Nathan Prieur, impliqué personnellement dans cette affaire, se lance sur les traces de l'assassin.
Un compte à rebours impitoyable commence, car il en est certain : le monstre ne s'arrêtera pas là.

Des destins se croisent. Des vies s'effacent. Des meurtres sont perpétrés avec une incroyable cruauté. Des mensonges oubliés surgissent du passé. Des fantômes hantent les bâtiments en perdition. Le mal rôde sur les Cévennes. La folie s'est emparée des hommes...

Jusqu'où Nathan Prieur devra-t-il aller pour connaitre la vérité ?

Et vous, jusqu'où irez-vous pour sauver l'être que vous aimez ?

Mon avis

Premier roman de Philippe SAVIN, livre qui vaut le détour car il évite de nombreux poncifs et l’histoire se suit facilement, l’écriture est fluide, le style est bon et ne fait pas dans la violence gratuite. C’est important de le préciser, tant la mode actuelle des thrillers vire à la surabondance de détails macabres ! Cela permet de faire plus de place à l’intrigue et à la psychologie des personnages.

Le roman se passe dans le sud de la France, il est de bon ton de le rappeler aussi quand on sait que la plupart des auteurs situent leurs histoires aux Etats-Unis ! Il n’y a pas de tueurs en série non plus! Ce livre traite tout simplement d’une quête désespérée d’un père, flic, dont la fille est portée disparue et qui va être amené à fréquenter les rebuts de la Société, aller dans des endroits glauques, afin de la retrouver.

Pour la retrouver ou savoir ce qui s’est passé ce flic n’hésitera pas à remuer ciel et terre, quitte à se mettre en danger ou franchir les limites de la Loi mais que serions-nous capables de faire dans ce type de cas ? L’histoire est crédible, l’auteur n’en fait pas trop dans le gore ou le pathos au contraire !

Les scènes de violence sont peu décrites et toute l’histoire mené tambour battant reste simple. Le schéma familial classique, dans les romans, nous montre le flic torturé, alcoolique d’emblée, là il le devient au fur et à mesure du récit, et pour cause, puisqu’il souffre de ne pas savoir. La famille est touchée de plein fouet et on assiste à sa descente aux enfers progressivement, chacun gérant cette disparition à sa manière ! Ce qui arrive dans la réalité, chacun réagit différemment à la suite d’un deuil ou d’une disparition !

On est nous même pris dans ce drame familial, faisant des suppositions, extrapolant comme lui jusqu’à la chute que je n’avais pas vu venir… les personnages sont attachants et la psychologie aussi tient la route, le suspense est total. L’auteur arrive à nous tromper, à brouiller les cartes sans problème.

J’ai aimé ce livre pour toutes ces raisons et Je le recommande d’autant plus aux amateurs de frissons et de psychologie…Vivement le suivant en ce qui me concerne !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article